Une histoire familiale

 


La qualité des produits issues de L’exploitation familiale de La Cave Normande est le résultat d’un savoir faire transmit de génération en génération.

 

En effet, depuis très longtemps nos ancêtres fabriquaient cidre et poiré pour leur consommation personnelle. En 1944, à tout juste 18 ans, René Guesdon, notre grand père, acquiert son 1er alambic pour devenir distillateur ambulant et crée sa propre distillerie. Daniel Guesdon, son fils, installé sur une exploitation d’élevage à St Cyr du Bailleul, près de Domfront décide de préserver ce savoir faire   et distille son premier calvados en 1974. En 1985, il debute la commercialisation de cette eau de vie ainsi que du cidre et du poiré. Puis il étoffe sa gamme avec différents apéritifs tels que le Pommeau, la Fleur de Poire ainsi que des jus de pommes et de poires.

 

Depuis, mon frère et moi nous nous sommes associés à l’exploitation familiale dans le but de perpétuer ce savoir faire Normand et vous le faire découvrir.

 

 

 


 

Le verger

 

Les vergers traditionnels de notre exploitation sont principalement composés de pommiers et de poiriers haut tige parfois tricentaires. Un dicton normand dit : « 100 ans pour grandir, 100 ans pour produire, 100 ans pour mourir ». En effet, ce sont de très vieux arbres que nos grand parents ont planté et que nous entretenons afin de préserver ce prestigieux patrimoine végétal. Ces poiriers sont des variétés typiques du Domfrontais telles que le «  Plant de Blanc, Fausset, Blot, Champagne ou encore Gros Gontier ». Les pommiers, plus connus, sont greffés de variétés locales telles que « Frequin Rayé, Tesson, Cœur dur ou Tête de Brebis ».

 

En décembre 1999, des vents de 180 km/h ont detruit 1/3 de notre patrimoine mais afin  de conserver notre qualité de produit nous avons  décidé de  replanter à l’identique. La tradition est ainsi respectée et perputuée. 

 

 

 


 

La transformation

   

Nos fruits sont récoltés manuellement ou mécaniquement puis sont acheminés au local de transformation, où ils sont lavés, triés et broyés,. La râpure est mise à macérer plus ou moins longtemps pour développer parfum et couleur selon le produit final que l’on souhaite obtenir. Le pulpe est ensuite pressé à l’aide d’un pressoir pour en extraire le moût de pomme ou de poire.

 

 Ces jus peuvent avoir différentes utilisations. En effet, à la sortie du pressoir, ils ne contiennent pas d’alcool, ceux sont donc des jus de fruits.

 

Mis en tonneau, le moût de pomme demarre sa fermentation alcoolique naturelle (transformation de sucre en alcool par les levures naturellement présentes dans le fruit). Au fil des mois, il donne un cidre doux puis demi sec s’il contient entre 3 et 4 ° d’alcool, un cidre brut si la fermentation est plus avancée. La réaction est la même pour le moût de poire qui se transforme en poiré.

 


La distillation

 

lorsque  la fermentation est totale, on obtient un cidre ou un poiree de distillation permettant  l’élaboration des eaux de vies
Ces cidres et poirés seront distillés à l’aide de notre alambic à colonne, typique du bocage qui va permettre d’extraire arômes et puissances de ces jus et donnera un goût très fruité à nos calvados.

 

 


Le vieillissement

 

Etape tres importante du Calvados, il est élevé dans des fûts en chêne de 300 à 600 litres  où il subit naturellement oxydation et évaporation, indispensables pour le bon vieillissement du calvados. Par échange avec le bois, une mystérieuse alchimie permet de  développer, au fil du temps, tous les arômes et de s'enrichir de tanin pour notament lui donner sa couleur ombrée. Son vieillissement optimum est obtenu a partir de 12 – 15 ans ou plus.

 

Nous vous invitons à la Cave pour découvrir et partager nos différents calvados AOC ainsi que nos autres produits cidricoles transformés à la ferme.